AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
100 Hebergeur d'image

Partagez|

On s'occupe comme on peut (PV Naeryan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
AuteurMessage
Naeryan
Habitante d'Irianeth | Future seconde épouse du prince noir
avatar

Messages postés : 35
Date d'inscription : 24/11/2012

MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Naeryan) Dim 24 Fév - 8:17

-« Je crois que c’est comme tout il y a du positif et du négatif. J’aime particulièrement le fait d’avoir des pouvoirs variés et de découvrir chaque jour de nouvelles façons de les utiliser. Après je n’aime pas spécialement les responsabilités qui vienne avec mon rôle … Mais ça c’est à cause de mon caractère je pense. »

Comme la fillette s'en doutait, le fait d'avoir de multiples pouvoirs différents était un atout qui plaisait bien à la sorcière. Même aujourd'hui, elle parvenait encore à trouver des choses nouvelles pour les utiliser? C'était vraiment impressionnant. En tout cas, elle se dit que malgré tout elle était contente de ne pas en avoir trop de pouvoirs pour sa part. Finalement, elle n'aurait pas su quoi en faire ni même s'en servir correctement. Ceux qu'elle avait lui plaisait bien et s'était amplement suffisant. Le jour ou elle saurait les maitriser, elle pourrait être fière d'elle.

La petite pardusse laissa échapper un léger rire lorsque Fiona laissa entendre que les responsabilités étaient un truc qui ne lui plaisait pas beaucoup. Pourtant, elle était bien en train de s'occuper d'elle dans un sens, nan? Donc elle était sous sa responsabilité. En même temps, elle ne savait pas ce qu'il incombait réellement comme devoir aux sorciers et sorcières alors elle ne pourrait pas juger. La fillette termina la crème fouettée discrètement avec le bout de son doigt avant que Fiona ne reprenne la parole.

-« A mon tour. Alors voyons … Mmh … Qu’elle est la chose que tu préfères depuis que tu es arrivé sur Irianeth ? »

"- Les Bains!!!"

Ça pour une réponse spontanée, c'était une réponse spontanée. D'ailleurs, un instant, les cuisinières s'arrêtèrent et la fixèrent, en souriant. Oui, elle avait beau devoir être la future seconde épouse, elle n'en restait pas moins un vraie gamine. Déjà elle repartaient à leur tâches, Sarah offrant un grand sourire à la fillette. Les oreilles un peu couchées sur sa tête, gênée de s'être ainsi faite repérée, la petite pardusse se rassit bien comme il faut avant d'expliquer un peu plus.

"- Ici, l'eau elle sent bon, elle est chaude tout le monde, il y a des fleurs et des savons colorés, des serviettes et pleins de choses autour. On peut faire des bulles dedans, c'est super. Y avait pas tout ça chez moi, je me débarbouillais dans les rivières alors c'était très froid."

Ces propos pourraient paraitre choquant, révélant ainsi que même bébé personne ne s'occupait réellement d'elle. Mais elle ne s'en rendait pas compte. Tout ce qu'elle voyait, c'était sa chance actuelle et cela lui suffisait amplement. Elle n'était pas de nature à se morfondre outre mesure, croquant la vie autant qu'elle le pouvait, avec un joie plutôt communicative.

"- Et puis, il y a aussi les cuisines avec Sarah qui me fait plein de bonnes choses. J'ai plus eu faim depuis que je suis arrivée ici. Ah, les dragons aussi. Y en avait pas chez moi. Ils sont tellement beau quand ils volent, c'est impressionnant. Et les vêtements, j'ai toujours des jolis vêtements, propres, doux et qui sentent bons."

Il y avait tant d'autres choses qui lui plaisait. Tout était sujet à découverte et à merveille à ses yeux. Mais elle n'allait pas commencer à tout énuméré non plus. Tout en parlant, elle avait terminé son en-cas du moment. Elle avait beau être petite, elle avait bon appétit. A cause de l'utilisation de ses pouvoirs sans oublier qu'en tant qu'enfant, elle avait la fâcheuse manie de sauter partout.

"- Donc, c'est à mon tour de poser une question. Hum...
Est-ce que toi aussi tu vas te marier? Tu as déjà un futur époux ou pas?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


~~ Thème Principal ~~

" Vise la lune !!!
Si tu la rates, tu seras déjà parmi les étoiles.... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona
Sorcière d'Irianeth
avatar

Messages postés : 465
Date d'inscription : 09/02/2012
Âge : 25
Localisation : devant mon ordi (parce que derrière ça marche pas bien)

MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Naeryan) Lun 4 Mar - 18:27

    Le contrôle des pouvoirs que l’on a depuis la naissance varie avec le temps. Par contre arrivé un certain âge il se stabilise pour finalement ne plus bouger. C’est mon cas, depuis que j’ai accédée au titre de sorcière mes pouvoirs non plus évolués. Par contre même si ma maitrise ne change plus cela ne m’empêche pas de découvrir de nouvelle façon de les employer dans la vie de tous les jours. Parfois de façon futile par exemple en refroidissant l’eau de mon verre grâce à ma cryomancie. Ou parfois de manière plus utile, par exemple en apprenant mieux viser lorsque je projette mes serpents électrifiés … Au final l’apprentissage de la sorcellerie et une étude de longue haleine et avec un peu d’imagination et d’ingéniosité on peut découvrir bien des façons de mettre en œuvre ses pouvoirs. Après ça, c’est le côté amusant et intéressant de mon rôle, les responsabilités qui en découle sont somme toutes moins divertissante. En réalité je n’ai rien contre le fait d’endosser des responsabilités, c’est plutôt valorisant, ça prouve qu’on est plus une enfant et qu’on est capable de faire des choses sérieuse. Mais en ce qui me concerne je préfère choisir moi-même celle qui me sont allouées. Par exemple me proposer pour aider la petite pardusse dans son apprentissage, … Du moment que je décide par moi-même ça me va, c’est si ça m’est imposé que ça ne me plait pas. Et malheureusement pour moi quand on accède à certain titre on ne nous laisse pas le choix des responsabilités qui vont avec.

    Ne m’attardant pas sur le sujet je décide de réfléchir à ma question suivante. J’en profite pour finir mon lait et observer du coin de l’œil Naeryan qui achève la crème fouettée du bout du doigt. Une sacrée petite gourmande, mais qu’elle en profite, on n’a jamais assez de bonne chose dans une vie après tout. Finalement une idée me vient. Je demande alors à l’enfant qu’elle est la chose qu’elle préfère depuis qu’elle est arrivée sur Irianeth.


    "- Les Bains!!!"

    C’est ce qu’on appelle une réponse des plus spontanées. C’est à peine si elle m’aurait laissé finir ma phrase. Son éclat de voie a attiré l’attention des cuisiniers et cuisinières qui lui lance alors des sourires amusez. La réaction de la petite ne se fait pas attendre et m’arrache un léger rire, oreilles rabattues en arrières et joues légèrement rougies par la gêne elle n’en est que plus attendrissante. Se réinstallant comme il faut sur sa chaise elle entreprend alors de s’expliquer.

    "- Ici, l'eau elle sent bon, elle est chaude, il y a des fleurs et des savons colorés, des serviettes et pleins de choses autour. On peut faire des bulles dedans, c'est super. Y avait pas tout ça chez moi, je me débarbouillais dans les rivières alors c'était très froid."

    Le début de sa phrase me fait sourire de plus belle, qu’elle enfant n’aime pas se laver dans une eau parfumé et jouer dans la mousse avant de s’enrouler dans une serviette toute douce et chaude … Par contre la fin de ses paroles me fait hausser les sourcilles. Vient-elle d’un peuple pauvre ou les Pardusses ont-ils l’habitude de vivres en communion avec la nature ? Je ne sais rien de ce peuple mi-homme mi- animaux et je me retiens de questionner la petite. Après tout je ne sais pas comment elle a vraiment vécue son arrivé à la forteresse et ce qu’il est advenue de sa famille. Peut-être lui manque-t-il, peut être les a-t-elle vue mourir sous ses yeux, … Dans le doute mieux vaut le silence, je ne tiens pas à rouvrir d’ancienne blessures par curiosité. Chassant mes pensées la demoiselle reprend la parole pour compléter sa réponse.

    "- Et puis, il y a aussi les cuisines avec Sarah qui me fait plein de bonnes choses. J'ai plus eu faim depuis que je suis arrivée ici. Ah, les dragons aussi. Y en avait pas chez moi. Ils sont tellement beaux quand ils volent, c'est impressionnant. Et les vêtements, j'ai toujours des jolis vêtements, propres, doux et qui sentent bons."

    Tant de choses … Mais au fond ce qui lui plaisait ici m’en apprenait un peu plus sur sa vie d’avant. Deux suppositions se formèrent alors dans mon esprit, soit elle provenait effectivement d’un peuple pauvre, soit elle n’était pas une enfant voulus et n’avait pas gouté au bonheur familiale. L’un ou l’autre pouvaient expliquer qu’elle ait connus la fin, le froid et l’absence de soins les plus élémentaire. Bien que je sois née esclave contrairement à elle je n’avais rien connus de cela. Mes parents c’était toujours privé pour m’offrir assez de nourriture pour ne pas avoir faim, ils avaient d’ailleurs toujours tout fait pour que j’aie la vie la plus douce possible et je leur en suis vraiment reconnaissante. Aujourd’hui je n’ai plus que de rare contact avec eux car certain vois cela d’un mauvais œil, mais lorsque je les vois je m’arrange toujours pour leur offrir de la nourriture, des vêtements ou d’autre chose dont ils pourraient avoir besoin. Je ne peux les tirer de leur condition, mais je peux toujours m’efforcer de veiller sur eux et de les aider dans les mesures du possible. Naeryan me ramena au présent en me posant à son tour une question.

    "- Donc, c'est à mon tour de poser une question. Hum... Est-ce que toi aussi tu vas te marier? Tu as déjà un futur époux ou pas?"

    Un immense sourire se dessine sur mon visage alors que je me lève et prend la main de la petite. Puisqu’elle a finis de manger il est temps de nous rendre à la bibliothèque comme promis. Et puis ça question à pas mal attiré l’attention et il y a des sujets que je ne tiens pas à évoquer devant tout un chacun. Ca question étant quelque peu personnel je préfère ne pas lui répondre en présence de trop de monde pour préserver mon intimité. Main dans la main avec l’enfant je sors des cuisines, ce n’est qu’une fois dans le couloir, loin des oreilles indiscrètes que je me décide à lui répondre.

    -« Tu sais ça fait deux questions ça. Mais je vais te répondre.»

    Regardant la petite je lui fait un sourire moqueur, la règle du jeu c'était une question chacune. Enfin les deux qu'elle m'a posées sont liées et puis je ne vais pas jouer les casses pieds pour si peu.

    -«J’aimerais bien me marier et avoir des enfants aussi extraordinaire que toi. Mais pour l’instant je n’ai pas encore trouvé d’homme prêt à partager ma vie … Cela ne m’inquiète pas trop, j’ai le temps et puis à aller trop vite parfois on se trompe et je ne veux pas regretter mon choix. »

    Elle on ne lui avait pas demandé son avis, pour l’instant elle semblait s’en accommoder plutôt pas mal et j’espérais pour elle que ça durerait. L’adolescence serait peut-être une période difficile, c’est un stade de la vie ou on a tendance à rejeter l’autorité de nos ainés et à ne plus vouloir se conformer aux règles. Réaliserait elle alors que l’amour ça ne se force pas et qu’elle aurait pu trouver par elle-même un prétendant ? Ou garderait elle se côté docile et se satisferait elle de ce qu’elle avait ? Seul le temps me permettrait de le savoir. Je lui souhaitais de garder son côté docile, ça lui éviterais bien des problèmes et surtout d’être malheureuse. Arrivant devant la porte de la bibliothèque je réalise que j’ai gardé le silence depuis que je lui ai donné ma réponse alors que c’est mon tour de poser une question. Faisant légèrement la moue je pousse la porte qui bloque l’entrée de la pièce.

    -« Et si tu me disait pourquoi tu voulais venir ici ? »

    Ce n’est pas ma question, mais ça me laisse le temps d’en chercher une. Tout en parlant je pénètre dans la pièce à sa suite. Ce n’est pas la première fois que je viens ici et pourtant chaque fois je suis étonnée par la fraicheur régnant en ses lieux. Et puis … Il y a cette odeur si particulière de vieux papier. Derrière nous la porte se referme en grinçant sur ses gonds et fait un bruit pas possible lorsqu’elle vient percuter le mur de pierre. Le choc semble résonner dans toute la pièce et j’attends que mes oreilles arrêtent de vibrer pour finalement reprendre la parole.

    -« Tu aimerais avoir des enfants à toi plus tard ? »

    Moi j’en révérais, c’est surement l’un de mes plus grand souhait. Mais ça ne semble pas faire partis de ses voeux qui se réalises, car les enfants ça se fait à deux ... Et je ne pense pas trouver un jour un homme qui me convienne. Pas que je sois difficile, quoi que, mais c'est surtout qu'une bonne majorité des hommes vivant sur Irianeth sont des lourdaud imbu d'eux même. Et ça, sa me fatigue sérieusement.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



2 rose de Sirana
2 rose d'Yzaleen
1 rose de Syrianne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naeryan
Habitante d'Irianeth | Future seconde épouse du prince noir
avatar

Messages postés : 35
Date d'inscription : 24/11/2012

MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Naeryan) Lun 4 Mar - 20:40

Ayant fini de manger, la sorcière se lave et vint saisir la main de la petit hybride pour l'emmener à sa suite. Était-ce sa question qui la poussait à partir un peu plus tôt que prévu? Après tout, Sarah ne la 'chasserait' des cuisines qu'au moment du coup de feu et ce n'était pas encore pour tout de suite. En même temps, comme elle avait demandé à aller à la bibliothèque, la sorcière ne faisait que remplir les désir de la future seconde épouse.

-« Tu sais ça fait deux questions ça. Mais je vais te répondre.»

Elle n'y avait pas réfléchi. Pour elle, les deux phrases allaient ensemble et de ce fait, elles ne pouvaient compter que pour une seule. Mais il était vrai qu'elles avaient dit une question chacune leur tour. Bah, au pire, Fiona pourrait elle aussi lui en poser deux pour la prochaine fois, cela ne gênait pas. Elle n'était pas très à cheval sur ce genre de choses et ne se formalisait pas pour si peu.

-«J’aimerais bien me marier et avoir des enfants aussi extraordinaire que toi. Mais pour l’instant je n’ai pas encore trouvé d’homme prêt à partager ma vie … Cela ne m’inquiète pas trop, j’ai le temps et puis à aller trop vite parfois on se trompe et je ne veux pas regretter mon choix. »

Tout en se dirigeant d'un pas tranquille vers la bibliothèque, la petite pardusse buvait littéralement les paroles de la sorcière. Ainsi donc, il était possible de choisir soi-même la personne avec qui on voulait partager sa vie? C'était une notion qu'elle avait du mal à intégrer. Chez elle, personne ne voulait la voir et ici, elle n'avait jamais vraiment cherché plus loin que ce qu'on lui avait ordonné. Après tout, les gens étaient gentils avec elle, elle ne manquait de rien à part peut-être d'amis et de compagnie mais c'était un moindre mal.

Mais d'autres mots la marquèrent. Ne pas aller trop vite. Prendre son temps. Et surtout, ne pas regretter. Pas comme ses parents qui avaient regretté de l'avoir mise au monde. Un instant, son regard se fit terne et tout son corps suivit cet attitude avant que la voix de Fiona ne la tire de ses pensées.

-« Et si tu me disait pourquoi tu voulais venir ici ? »

"- Ici c'est toujours calme, il fait frais et il y a pleins d'odeurs. C'est comme un refuge. Et puis, il y a des livres avec des images et certaines de chez moi. Alors j'aime bien les feuilleter. J'en ai repérer un mais il est trop haut pour moi. Tu pourras me le descendre?"

Eh oui, si elle l'avait fait venir ici, c'était dans son intérêt d'enfant. En même temps, elle ne faisait rien de mal. Elle se documentait, apprenait et se cultivait seule. Sans doute pas aussi bien qu'avec un maitre à penser mais au moins, son esprit travaillait et elle développait son libre arbitre. Lorsque les lourdes portes se refermèrent, elle se boucha très fort les oreilles mais ne put retenir une grimace de douleur. Brrr, ce bruit lui hérissait le poil à chaque fois. Le son résonnait tellement que les premières fois, elle en avait perdu l'équilibre. Maintenant, elle se contentait d'avoir mal à la tête pendant quelques instant avant de retrouver son état normal.

-« Tu aimerais avoir des enfants à toi plus tard ? »

"- Non, jamais. Il ne faut pas. Surtout pas!!!"

Tout comme pour les bains, sa réponse fut spontanée mais cette fois, aucun enthousiasme. Seulement une profonde panique et une peur ancrée loin en elle. Ses yeux s'étaient écarquillée et elle avait haussé la voix. Cette dernière résonna en échos dans la salle vide et le timbre qu'elle entendit la mit mal à l'aise. Oui, l'idée la terrifiait, il n'y avait aucun doute là-dessus. Elle baissa la tête en attendant que le silence revienne avant de reprendre, d'une voix chuchotée comme pour ne pas déranger d'éventuels lecteurs.

"- Si j'ai des enfants, ils pourraient être comme moi. Je ne veux pas ça. Je veux pas qu'ils vivent ce que j'ai connu, je serais de un monstre de leur infliger ça. Alors, j'en veux pas. "


Elle avait parlé comme si elle racontait une bêtise qu'elle avait faite et dont elle attendait la punition. En arrivant ici, elle ne comprenait pas pourquoi elle avait été traité ainsi enfant. Mais en grandissant et suite aux récits de divers esclaves entendus entre deux portes, elle avait compris. Alors, le plus naturellement du monde, cette évidence lui avait sauté aux yeux. Elle n'aurait jamais d'enfants.

"- Fiona, tu as déjà vu des gens comme moi? Avec les mêmes yeux avant?"

Était-elle vraiment la seule dans son cas? Était-ce bien une malédiction ou un bête coup du sort? Sa main était venu serrée la sienne, doucement. Elle n'aimait pas se montrer fragile comme ça, cela ne seyait pas à son rôle de future seconde épouse. Mais avant tout, elle restait une enfant. Et parfois, elle avait aussi besoin d'exprimer ses doutes et ses peurs.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


~~ Thème Principal ~~

" Vise la lune !!!
Si tu la rates, tu seras déjà parmi les étoiles.... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fiona
Sorcière d'Irianeth
avatar

Messages postés : 465
Date d'inscription : 09/02/2012
Âge : 25
Localisation : devant mon ordi (parce que derrière ça marche pas bien)

MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Naeryan) Dim 17 Mar - 15:48

    "- Ici c'est toujours calme, il fait frais et il y a pleins d'odeurs. C'est comme un refuge. Et puis, il y a des livres avec des images et certaines de chez moi. Alors j'aime bien les feuilleter. J'en ai repérer un mais il est trop haut pour moi. Tu pourras me le descendre?"

    -« Sans problèmes. »

    Me voilà préposé aux bouquins. Je ne m’attendais pas vraiment à ce que la raison de notre venue soit cela, mais pourquoi pas. Ça ne me dérange pas, si ça lui fait plaisir alors je ne voie pas de raison de refuser. Dans notre dos les portes claques, ce qui me laisse un cours lapse de temps pour trouver une question à lui poser. Finalement je ne cherche pas bien loin et me contente de lui demander si un jour elle aimerait avoir des enfants elle aussi.

    "- Non, jamais. Il ne faut pas. Surtout pas!!!"

    La réponse lui vint de nouveau spontanément, pourtant cette fois elle ne me tire aucun sourire. Son exclamation provient du cœur, mais elle était totalement dénuée d’enthousiasme, bien au contraire. Ses paroles vibrent d’une peur ancestrale que je peux presque percevoir en chaque fibre de son corps. Qu’a-t-il bien pus lui arriver par le passé pour qu’elle éprouve une telle panique à l’idée d’enfanter ? N’est-ce pas le rêve de toutes petites filles de devenir un jour mère. Son cri c’étant répercuté dans toute la salle elle attend que le silence ce fasse de nouveau. Ces quelques secondes sont amplement suffisantes pour emplir mon esprit de question sur sa peur de devenir mère. Je n’arrive pas à en déterminer la raison aussi je me contente de l’observer en attendant qu’elle s’explique.

    C’est tête basse et dans un murmure qu’elle m’apporte un semblant de réponse. Un peu comme si elle craignait qu’on ne l’entende, après son éclat de voie précèdent je trouve cette précaution quelque peu inutile, mais je n’en dit rien et me contente de l’écouter.


    "- Si j'ai des enfants, ils pourraient être comme moi. Je ne veux pas ça. Je veux pas qu'ils vivent ce que j'ai connu, je serais un monstre de leur infliger ça. Alors, j'en veux pas. "

    Mes sourcils se haussèrent d’incrédulité. Qu’elle peut bien être le problème pour qu’elle craigne à ce point d’avoir des enfants lui ressemblant ? Parle-t-elle du fait qu’elle est une Pardusse ? Non, je ne pense pas, mis à part ses oreilles et sa queue elle ressemble à n’importe qu’elles personnes ça ne prête donc pas à préjudice. Finalement c’est sa question qui m’apporte la réponse que je cherche.

    "- Fiona, tu as déjà vu des gens comme moi? Avec les mêmes yeux avant?"

    La main de la petite se resserre autour de la mienne. Alors c’est donc ça son problème ? Ses yeux ? Mais pourquoi ? Bien sûre ils sont peu communs, mais je ne voie pas quel est le problème. Après tout nous sommes tous différents les uns des autres alors en quoi son regard peut-il être un problème Secouant négativement la tête je m’accroupis face à elle sans lâcher sa main. Doucement je replace une mèche de ses cheveux venue glisser sur son visage et lui sourit.

    -« Non … Je n’ai jamais vue personne te ressemblant … Naeryan … Quel est le problème avec tes yeux ? D’accord ils sont peut commun, mais je ne comprends pas pourquoi tu crains que tes enfants en hérite, moi je les trouve très jolies. »

    J’hésite un peu dans mes paroles, je ne veux pas l’attrister, mais je ne comprends pas. En quoi un simple regard peu t’il ainsi lui donner peur d’en faire hériter ses enfants. Dubitative je reste accroupi face à elle, dans l’attente d’une réponse pouvant chasser mes interrogations.


~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~



2 rose de Sirana
2 rose d'Yzaleen
1 rose de Syrianne
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Naeryan
Habitante d'Irianeth | Future seconde épouse du prince noir
avatar

Messages postés : 35
Date d'inscription : 24/11/2012

MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Naeryan) Dim 17 Mar - 17:34

Sa main dans celle de la sorcière, la fillette n'en menait pas bien large. Oui, elle craignait sa réponse. Alors, lorsque la jeune femme vint s'accroupir devant elle en tenant toujours doucement sa main, elle hésita une seconde, son cœur manquant un battement lorsqu'elle vient replacer doucement une mèche de ses cheveux afin d mieux dégager son visage. Elle sait que Fiona ne lui fera rien mais le simple fait d'évoquer cela la ramenait à tant de souvenirs douloureux....

-« Non … Je n’ai jamais vue personne te ressemblant … Naeryan … Quel est le problème avec tes yeux ? D’accord ils sont peut commun, mais je ne comprends pas pourquoi tu crains que tes enfants en hérite, moi je les trouve très jolies. »

Son sourire apaisa un peu la petite pardusse qui parvint à le lui rendre. Enfin, un peu. Quel était le problème avec ses yeux? Apparemment, personne ne semblait savoir alors que chez elle, tout le monde était au courant. Serait-ce un mal propre à son peuple? Fiona ne comprenait pas sa crainte et cela n'avait rien d'étonnant. Cela lui faisait vraiment plaisir d'entre qu'elle les trouvait jolis, ses yeux sans pupilles, mais cela n'enlevait rien à tout ce que ses derniers l'avaient fait endurer durant toute son enfance. Pour elle, ils étaient plus un poids qu'autre chose.

"- Chez moi... Les gens ne voulaient pas de moi. Ils m'appelaient 'Kin-Shannay' et pour eux, j'étais une chose impure, déplacée. Ils voulaient se débarrasser de moi mais ne pouvaient me tuer sous peine d'attirer le malheur sur la tribu. Alors, on m'a toléré. Jusqu'au jour de l'attaque...."


Les oreilles baissées, les yeux fixés au sol, il est perceptible que tout cela lui fait mal. Par réflexe, ses mains viennent frotter son corps, comme si elle avait froid, comme si elle ressentait à nouveau le choc de chaque pierre contre sa peau. Elle hésite à continuer mais maintenant, c'est comme si les mots voulaient sortir tout seul. Alors, elle reprend d'une voix faible et un peu cassée mais assez claire pour être bien entendue.

"- Les hommes insectes sont arrivés. Ils ont dit que c'était ma faute et mon... père a voulu me tuer. Mais ils l'ont eu avant. j'avais ris des jets de pierres alors tout est devenu noir avant que je réveille sur le bateau. Là, les gens étaient étranges mais on avait pas peur de moi. Alors je me suis dit qu'on était venu me sauver...."

Tournant un peu son visage vers la bibliothèque en évitant au maximum le regard de Fiona, elle eut le regard vague quelques instants avant de revenir à la sorcière. Oui, elle se sentait toujours blessée de parler de ça. C'était parce qu'elle avait ses yeux-là que l'avait traitée ainsi. Alors jamais elle ne voudrait prendre le risque d'infliger ça à quelqu'un d'autre qu'elle-même. Puis, elle pointa les rayonnages du doigt.

"- Ici, il y a beaucoup de livres. Je me suis dit que comme certains parlent des pardusses, peut-être que je trouverait quelque chose sur le gens aux yeux comme moi. Et que alors, je comprendrais pourquoi ils m'en voulaient autant."

Voilà la raison de sa véritable passion pour la bibliothèque. Si son peuple l'avait ainsi déconsidérée, c'était que quelque part, cela devait être écrit. Ils n'avaient pas inventés cette histoire juste pour elle, elle n'y croyait pas.

"- Je veux pas qu'un autre enfant vive comme moi quand j'étais petite. Alors, j'aurais pas d'enfants. De toute façon, il y a déjà Vivianne. Le Prince à pas vraiment besoin de moi donc cela ne gênera personne."


De son point de vue de fillette de 9 ans, les choses étaient simples. Elle ne savait pas qu'elle n'aurait sans doute pas son mot à dire plus tard. Mais ce n'était pas sa préoccupation du moment. Revenant poser ses yeux dans ceux de la sorcière, elle lui demanda avec d l'espoir plein la voix.

"- C'est vrai ce que tu as dit? Mes yeux, tu les trouve jolis? ils te font pas peur?"

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


~~ Thème Principal ~~

" Vise la lune !!!
Si tu la rates, tu seras déjà parmi les étoiles.... "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: On s'occupe comme on peut (PV Naeryan)

Revenir en haut Aller en bas

On s'occupe comme on peut (PV Naeryan)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Sujets similaires

-
» Galerie de Lauly ♦ On s'occupe comme on peut o/
» L'amitié n'a pas d'âge ni de temps. Elle peut naître comme elle peut mourir à tout moment {Lou'&Tal
» Dans un large fauteuil, près du foyer béni, comme on peut voyager, l'hiver, à l'infini ! [feat Sasha B.Cobb]
» Comment trouver les constellations ?
» On roule sa bosse comme on peut

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude 300 plus tard :: L'Empire noir :: Irianeth :: La forteresse-