AccueilAccueil  PortailPortail  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  
100 Hebergeur d'image

Partagez|

Est-ce un perfide combat ? Non !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Aemiliana
Chevalier d'Obsidienne
avatar

Messages postés : 145
Date d'inscription : 13/02/2012
Âge : 24

MessageSujet: Est-ce un perfide combat ? Non ! Sam 3 Mar - 1:59

Aemiliana s'entraînait. La jeune fille s'était levée avant l'aube, toute en sueur après un cauchemar. Elle avait mit un moment avant de s'en remettre et avait été relaxer dans les bains chauds et déserts. Là, elle avait pu se recentrer calmement avec son esprit et se calmer profondément. Elle avait ensuiute prit un léger repas avant d'aller dans la forêt sombre. Un endroit tranquille où personne ne venait jamais. Elle donnait çà et là des coups de couteau. Cela était gracieux et ressemblait plus à une danse que d'un combat simulé. Elle virevoltait, se penchait, plongeait à gauche, à droite. Libre et sans entraves. Légère comme un oiseau prêt à prendre son envol. Comme une plume portée par le vent. Doucement, mais avec fermeté. Rapidement, mais pas sèchement. Avec précision et flexibilité. Ses cheveux voletaient au gré de la brise calme et de ses mouvements. Son visage plisé par la concentration de laissait transparaître aucune émotion, aussi minime soit-elle. Les quelques feuilles tombées par terres craquaient et étaient réduites en poussière sous ses pas rapides et bien encrés dans le sol. L'air était vif et froid. Un pâle soleil sans chaleur brillait au desus de sa tête. L'aube était levée depuis très peu de temps et la cour était bondée, mais la jeune fille, étant pratiquement au coeur de la forêt, n'en savait pas grand chose, mais elle s'en doutait toutefois. Concentrée comme elle l'était, elle ne remarqua pas les bruiuts de pas s'approchant d'elle. Des ombres se dessinaient sur le plancher herbeux et feuillu de l'endroit. Elle plongeat en arrière et hurla de frayeur en les appercevant.


Dernière édition par Aemiliana le Mar 20 Mar - 0:58, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Mar 6 Mar - 17:38

Personne ne venait dans cette forêt, en effet. Ou du moins, pas dans ce coin. De toutes les fois que Silver s’était aventuré dans le coin, il n’avait jamais vu qui que ce soit. C’était pour cela qu’il venait ici, parce qu’il n’y avait personne pour le voir. Ce n’était pas que Silver avait « honte » ou qu’il voulait se cacher de la vue des autres, mais lorsqu’il lisait ses romans… il préférait être loin des imbéciles qui ne savaient pas être discret. Ici, personne n’allait le déranger. Personne n’allait lui demander ce qu’il lisait, ou le dévisager, ou essayer de lui parler de littérature, ou tenter même de lire par-dessus son épaule. Non, ici, il avait la sainte paix. Et il n’avait pas à s’inquiéter qu’on découvre quel genre de livre il préférait.
Parce que ce n’était pas très « princier » de lire des romans d’amour.

C’était plutôt « princesse ».

Mais, oh, horreur! Il y avait un autre écuyer! Et c’était elle… cette petite fille qui se pensait si forte, mais qui se laissait intimider par les autres. Quel ennui…! Au moins, elle était trop concentrée à faire sa petite danse de la dague que de le regarder marcher et lire. Comme si c’était efficace en guerre… Silver n’avait rien contre l’art, mais il était un fervent défenseur de la théorie de « plante ton épée dans le ventre et tranche le cou ». Il n’y avait aucune grâce à la guerre, il n’y avait rien de beau à la mort. Pour lui, se battre, c’était une course : le plus de morts que tu causais en le moins de temps, le meilleur que tu étais.
Personne n’a le temps de se préoccuper de pas de danse! La guerre, c’était barbare, pas un art!
Et une dague… Un couteau de beurre, tant à y être? Les dagues n’étaient efficaces que pour les assassins qui faisaient des coups surprises, pas pour des chevaliers sur un champ de bataille…

Silver se dépêcha, ignorant superbement la jeune demoiselle, continuant à marcher et à lire, jusqu’à ce qu’il entende un cri. Il se retourna vivement, alerté : c’était Aemiliana, plongeant vers l’arrière avec sa dague, s’en allant s’écraser sur lui. Rapidement, avec ses pouvoirs surhumains, il attrapa ses poignets, puis la fit tourner et la repoussa. Pendant qu’elle retrouvait son équilibre, l’écuyer argentois reprit son livre, qu’il avait dû laisser tomber sur le sol, puis se retourna vers la jeune blonde cuivrée, furieux.


― « Imbécile! Stupide salope, sombre idiote! » hurla-t-il à la jeune écuyer. « Les innocentes comme toi ne devraient même pas tenir une dague! » rajouta-t-il, son visage déformé par la rage. Quelle… incompétente! Comment avait-elle réussi à rentrer dans l’Ordre!? Comment avait-elle pu même survivre aux cours des sorciers!? Elle ne méritait même pas d’être en vie, elle était trop stupide pour même lécher les bottes de l’Empereur!

Un bruit de brindilles attira son attention; c’était le chevalier Eladimarhil, qui venait vers eux. Silver le regarda un instant, puis soupira. Il prêta attention à la jeune écuyer une dernière fois, se forçant à se calmer. Ce n’était pas qu’il avait peur du chevalier, mais lui-même savait que crier après elle ne donnerait pas grand-chose. Après tout, elle s’était sûrement fait crier dessus pendant des années de temps. Si elle était toujours aussi insouciante, c’était sûrement parce qu’elle ne comprenait pas!


― « Sur un champ de bataille, tu serais déjà morte. Tu ne peux pas juste partir dans ton petit monde; tu dois prêter attention à tout. Et entraînes-toi comme si tu étais à la guerre! Ce n’est pas un jeu, ce que tu fais! » expliqua Silver, s’emportant légèrement à la fin. Il lui jeta un dernier regard, puis se retourna vers le chevalier de l’eau, avec une petite révérence, par politesse, pour le saluer. Il savait déjà ce qu’il allait lui dire, mais Silver n’avait aucunement honte. Après, il n’y aurait qu’Aemiliana, mais jamais il ne pourrait se préoccuper d’une fillette qui se laissait faire par les autres.

[HJ : Je le jure, je savais pas quoi écrire =D]
Revenir en haut Aller en bas
Aemiliana
Chevalier d'Obsidienne
avatar

Messages postés : 145
Date d'inscription : 13/02/2012
Âge : 24

MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Mar 20 Mar - 0:57

« Sur un champ de bataille, tu serais déjà morte. Tu ne peux pas juste partir dans ton petit monde; tu dois prêter attention à tout. Et entraînes-toi comme si tu étais à la guerre! Ce n’est pas un jeu, ce que tu fais! » dit-il, assez fort.
 
 
Ah oui ? Parce que tu te croit meilleur que tout le monde, peut-être ? Tu te croit le chef ? He bien, si tu veux être chef, apprends ceci : « Un Chef qui crit, crit son imcompétence ! » Oh, pour ton information, je ne suis pas dans mon monde, je ne joues pas les idiotes et je ne fait pas de la guerre un jeu. réplique t-elle assez sèchement, frustrée.
 
 
Elle résistait à l'envie de lui sauter dessus et dele frapper. Ici t'es faible, tu meurs. T'es fort, tu survit. Mais la jeune fille avait les nerfs à vif à cause de Mai. Mais, si elle sautait sur lui et se bagarrait avec lui, aurait-elle une conséquence ? Peut-être ... Ou pas. Sûrement serait-elle félicitée et acceptée par les autres ? Pourtant, cette envie de le faire taire était si forte qu'elle aurait quasiment donné sa vie pour qu'il ne dises plus jamais une chose pareil. À l'intérieur, elle bouillonnait de colère. Une colère sourde, retenue depuis son arrivée sur cette terre rude. Oh, qu'elle aurait aimer se déchaîner et se rebeller, oh oui. Car, c'est bien connu, une colère trop longtemps gardée peut menacer d'exploser à tout moment. Plus on attends, pire c'est. Ce jour-là, Mai et ce garçon là, Silver, ils regretteraient d'être nés. Comment osait-il la traiter de la sorte ? Ça ne se disait tout simplement pas ! Enfin, peut-être avait-elle trop les valeur d'Enkidiev incrustée dans la tête. Sans doute. Elle plongeât ses yeux bleu froid qui brillaient d'une lueur rageuse, dans les siens, argentés. Elle n'y décelit qu'arrogance et fierté. Pff, un garçon, quoi ! Ils se croyaient si fort, si intelligents, surpassant leur égaut féminin. Non, mais franchement. Quel égoïsme. Avec les rayons quipointaient - à peine - à travers le feuillage, elle voyait ses cheveux et ceux de Silver luirent, comme auréolés d'une lumière blanche. Elle cligna des yeux et l'étrange phénomène disparut. Bah, pas de quoi s'en faire, c'était sans doute le soleil ou quelque chose du genre. Plus grand qu'elle de deux ou trois tête, il se pensait supérieur. Le regard toujours plongé dans ses yeux, elle enclencha - sans le savoir - son pouvoir d'empathie, comme toujours quand elle avait une forte émotion. Habillé tout en noir avec une tache de sang sur l'oeil, il semblait rayonner d'une lugubre beauté.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Ses lèvres remuaient encore, murmurant une promesse que lui seul pouvait entendre. »
[L'Apprenti d'Araluen, Tome 2..]


Thème Principal.
Thème de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Mar 20 Mar - 1:32

Oh, la salope… Elle se pensait peut-être comique? « Un chef qui cri, cri son incompétence »! Quelle poésie! Elle avait trouvé ça dans un livre de développement personnel? « Comment faire face au monstre? », ouais, il voyait déjà le titre en lettres dorées. C’était sûrement sur sa table de chevet. Elle devait lire ça chaque fois qu’elle voyait Mai.

Eladimarhil les salua, puis continua son chemin. Tant mieux, tant pis, il ne savait pas encore. Il n’avait pas si le goût de se disputer avec une fillette comme cela. Mais par contre, il voulait bien la relancer… Tant que cela ne se termine pas avec une perte de temps énorme… Il avait tant mieux à faire que d’écouter une enfant gémir. Est-ce que c’était son problème si elle se faisait écœurer par Mai? Au moins, lui, il se défendait contre elle. Il ne la laissait pas faire…


― « Tu sais, peut-être que les gens arrêteraient de crier sur toi, si tu arrêtais de faire l’enfant et de montrer un vrai potentiel. Personne ne se préoccupe de tes talents pour te plaindre. C’est de ta faute si les gens se moquent de toi! »

Puis, avec un petit ricanement, sourire en coin, il fit un pas en arrière. « Surtout Mai… » rajouta-t-il, dans un murmure, continuant de rire tout bas.

Il tourna la tête sur le côté, peu impressionné par l’air menaçant qu’Aemiliana dégageait. Elle voulait faire sa méchante? Quel ennui… Aussi bien de retourner à son livre. Elle semblait trembler de rage, mais en même temps, elle semblait… paralysée. Avec agacement, il se rendit compte qu’elle le dévisageait, qu’elle fixait son regard dans le sien. Silver n’avait rien contre les gens qui soutenaient le regard des autres, et il pouvait faire pareil sans gêne, mais la façon dont elle s’y prenait l’énervait au plus haut point. Non mais qu’est-ce qu’elle avait à le regarder ainsi? Oui, d’accord, il était beau, mais elle n’avait pas à lui baver dessus, non plus! Ou quoi, c’était la tache rouge sur son œil qui la dérangeait?
« Quoi, qu’est-ce que t’as à me regarder de même, t’as peur d’éclater en sanglots!? » s’emporta-t-il à nouveau.

[hj: tiens t'as vu je peux faire plus court que toi .-. /sbaff/]
Revenir en haut Aller en bas
Aemiliana
Chevalier d'Obsidienne
avatar

Messages postés : 145
Date d'inscription : 13/02/2012
Âge : 24

MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Jeu 22 Mar - 22:49

[HRP= Non, elle n'es pas morte, elle a juste ses premières règles XD]
 
- « Tu sais, peut-être que les gens arrêteraient de crier sur toi, si tu arrêtais de faire l’enfant et de montrer un vrai potentiel. Personne ne se préoccupe de tes talents pour te plaindre. C’est de ta faute si les gens se moquent de toi! »
 
- Saches, Silver, que je ne suis pas pleurnicharde pour rien. Toi, comme le petit prétentieux égoïste que tu es, tu te crois meilleur que les autres. En réalité, c'est faux. Si je suis faible, c'est mon problème, pas le tiens, alors ferme-là, idiot !
 
Elle le regardait dans les yeux, avec concentration. Il n'aimait pas cel, et elle le savait. C'est pour ça qu'elle persista. Avec lourdeur et déternimation, elle ne lâcha pas son regard d'acier tranchant. Si elle voulait se faire respecter, aussi bien le regarder dans les yeux et ainsi, l'intimider. Son regard insondable, bleu froid, pénétrait ses sentiments comme un couteau dans du beurre : très aisément. Elle aimait ce sentiment d'autorité sur autruit. Cela lui faisait du bien d'affirmer une domination, une fois de temps en temps. C'était .. Euphorique. Génial. Sensationnel. Il n'y avait tout simplement pas de bons mots pour décrire se doux sentiment de bien-être.
 
- « Quoi, qu’est-ce que t’as à me regarder de même, t’as peur d’éclater en sanglots!? »
 
- Non, et toi ? Va donc rejoindre ta maman, ou un Chevalier dont tu est le chouchou. Mégara, par exemple ? Elle va pouvoir te consoler comme le petit bébé que tu es ! gronda t-elle, furax.
 
Elle regretta ses paroles contre Mégara, car c'était un bon Chevalier et une bonne conseillère pour la jeune fille, mais remuer les puces à ce garçon arrogant ne ferait certainement pas de tord à Silver. Soudain, la rage au coeur, elle sauta sur l'Écuyer de Caerys, l'arme à la main. Elle lui tomba dessus et ils roulèrent l'un contre l,autre sur le tapis verdâtre que formait le gazon. Elle essaya de le blesser - faiblement, pas gravement, car elle n'avait tout de même pas envie d'avoir sa mort sur la conscience. Soudain, il l'attaqua au bas ventre. Elle sentit la lame l'effleurer et, tout à coup, une violente douleur traversa son bas ventre. Elle gémit fortement, de douleur. Elle essaya de se relever sur ses jambe, mais, la douleur étant trop intense, elle retomba vite par terre. Se recroquevillant en position foetus, elle avait envie de sangloter. Elle ne bougeait plus. Sa respiration était toutefois sacadée et faible. Elle se tenait le ventre entre ses mains.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Ses lèvres remuaient encore, murmurant une promesse que lui seul pouvait entendre. »
[L'Apprenti d'Araluen, Tome 2..]


Thème Principal.
Thème de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Jeu 22 Mar - 23:36

Silver était énervé au plus haut point. Mais quelle sale petite insolente…! Il comprenait maintenant pourquoi Mai la détestait ainsi. Lui aussi, il aurait bien voulu la faire souffrir, avec son petit air de miss parfaite. Elle se croyait si intelligente, elle se croyait au-dessus de tout, elle se croyait capable de tout, alors qu’elle était certainement la plus faible. Elle jouait de l’attitude, elle essayait de se la jouer, mais tout le monde savait qu’elle ne servait à rien et qu’elle n’était rien qu’une tare. Peut-être qu’il était un peu plus arrogant que les autres, même s’il tentait pas de faire un concours d’arrogance avec les chevaliers, mais au moins, lui, il avait du talent et il était capable. Il pouvait se battre contre les soldats, il n’était pas obligé de faire des petites danses de la dague toute seul, isolé en plein milieu des bois!

― « Ah ha ha ha! Es-tu sûre que tu ne parles pas de toi!? » s’exclama-t-il haut et fort, toujours aussi dégoûté par cette fillette, alors qu’elle essayait de l’insulter. Quelle tentative pathétique! Même une élève ne se laisserait impressionner par cela! « Pfft, même Mégara doit avoir pitié de toi… » rajouta-t-il, se moquant ouvertement d’elle. Il fut tellement pris par sa remarque, s’attendant à ce qu’elle éclate en sanglots, qu’il ne se rendit même pas compte qu’elle venait de se jeter sur lui, arme à la main.

Silver en tomba à la renverse, complètement pris par surprise, mais se reprit très rapidement. Il repoussa Aemiliana de ses deux mains, la frappant aux épaules, puis pris sa propre épée. Si elle pensait qu’il allait se gêner… Ah! Et elle-même n’osait pas le frapper. Avait-elle peur du sang? Elle ne voulait pas le blesser? Elle se montrait toute agressive, mais en réalité, elle était bien trop gentille pour faire du mal à une mouche! Et sa dague? Pathétique! L’écuyer eut tôt fait de la désarmer, avec un coup d’épée rapide, comme un éclair, mais elle s’était de nouveau relancée sur lui, comme une chatte enragée, comme quand on perd la raison. Elle avait entouré son cou de ses mains, et pour se dégager rapidement, il planta son genou dans son ventre, l’atteignant durement, puisqu’elle recula aussitôt. Il en profita aussitôt pour se relever et tenter de l’atteindre avec son épée, mais il ne sut s’il l’avait atteinte ou pas.

Il n’y avait aucune trace de sang sur la pointe de son épée. La lame était complètement vierge, comme neuve. Silver la regarda, perplexe. Elle n’était même pas sale, et pourtant, Aemiliana se tordait de douleur. En réalité… il n’était même pas sûr qu’il ait déjà vu une telle réaction chez une personne. Surtout pour UNE blessure. Lorsque les soldats se battent, ils subissaient bien plus de blessures que cela, et bien qu’ils pouvaient arracher un cri, ou même tenir leur blessure d’une main, compressant l’endroit pour qu’ils puissent vite retourner à l’action. Après tout, dans un combat, les gens roulaient à l’adrénaline…

Elle faisait semblant. Elle faisait exprès. Elle essayait de le faire sentir coupable. Elle n’était pas capable de se battre, elle savait qu’elle ne pouvait rien faire contre lui, alors elle pleurait, gémissait, faisant semblait d’avoir mal pour qu’il arrête. Ah! C’était ça, sa tactique? Elle utilisait la même stratégie avec Mai, peut-être? Vraiment… Elle devait certainement être l’écuyer la plus pathétique de toute l’histoire de l’humanité!


― « Allez, espèce d’idiote, arrêtes de faire semblant, personne ne va croire à ton jeu! » lui cria-t-il, tout en lui donnant un coup de pied dans le ventre, afin de l’inciter à se relever. « Quoi, t’as besoin de ta maman? Tu veux te faire chouchouter? Désolée, ma mignonne, mais jamais les chevaliers vont vouloir t'aider! »
Revenir en haut Aller en bas
Aemiliana
Chevalier d'Obsidienne
avatar

Messages postés : 145
Date d'inscription : 13/02/2012
Âge : 24

MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Lun 26 Mar - 23:34

Aemiliana avait mal. Elle ne cessait pas de gémir. Pourquoi ? Pourquoi fallait-il que cela arrive à ce moment précis, hein ? Seulement, pourquoi ? Là, il allait penser qu'elle était une feignasse et qu'elle le faisait exprès, parce qu'elle se savait plus faible que lui. He bien : C'était absolument faux ! Elle avait une petite nouvelle pour lui : Oui, elle n'était pas forte, mais elle avait un atout que lui n'avait pas. Se rendre invisible pour autrui. Cela avait certains avantages. Surtout dans les moments embarassants. Comme ... Présentement. Oui, elle avait ses premières règles. mais, couchée, eoulée en boule au milieu de la forêt, sans rien pour se protéger et ainsi ne pas se tâcher. Et, en face d'elle se trouvait un garçon arrogant, mais assez joli. La honte, quoi ! Oh, elle aurait voulu disparaître mille pieds sous terre. Elle grogna de douleur et sentit un liquide chaud couler sur sa cuisse gauche. Ha non ! Pas maintenant ! Mais, désormais, il était tro tard, elle était enfin devenue une femme. Pour sûr, qu'elle s'en souviendrait toute sa vie ! Retenant des sanglots de douleur - et peut-être de honte - elle le regarda, les yeux remplit de haine.
 
- Dégage d'ici, imbécile ! Ou viens m'aider ! hurla t-elle.
 
Puis, dans un faible murmure plein de sous-entendus, elle continua:
 
- Je ... Je suis devenue une femme, d'accord ? Voilà, je souffre ! Alors, ne reste pas planté là ! Ah et puis, non, fout le camp ! Va t-ewn ! Fiche-moi la paix. Et arrête de me fixer ainsi, c'rest assez humilliant. dévoila t-elle.
 
Maintenant que le tout avait commencé à sortir, elle avait moins mal. Mais bon, c'était assez ragoutant, aussi. Mais bon, on dit que du sang, c'est du sang, mais là. C'est comme ... Légèrement différent. Elle fit s'illumier ses mains, mais elle était trop faible pour que cela fasse effet et ses mains s'éteignirent presque aussitôt. Elle reposa doucement sa tête contre un tas de feuilles et soupira, résignée à son sort pendant que Silver se penchait sur elle, à son désespoir et sa honte. Non mais quelle journée !

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Ses lèvres remuaient encore, murmurant une promesse que lui seul pouvait entendre. »
[L'Apprenti d'Araluen, Tome 2..]


Thème Principal.
Thème de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Mar 27 Mar - 21:02

Silver se frappa le front de sa main, serrant à la fois son poing, ses mâchoires et ses yeux, tellement que… tellement que cette situation était totalement stupidement absurde! Ah! Mais! Quelle! Fiche sale idiote! Ah! Non mais! On se moquait de lui? « Aemiliana… » débuta-t-il, mais la situation était-elle qu’il n’y avait même pas de mots à dire pour exprimer le ridicule de la chose. C’était… trop, voilà! C’était trop! Si cela avait été une personne différente, peut-être aurait-il réagit différemment, mais avec elle, non, non! Et dire qu’il ne pouvait même pas juste se pousser… Si cela se trouvait, elle ― oh non! Il ne voulait même pas penser à cela! Ark! Ah, c’était bien la première fois qu’il voulait se trouver avec un bambin, à la place! On pouvait les tenir à bout de bras, eux!

― « C’est toi qui est humiliante! » finit-il par exploser, levant les bras en l’air, de façon un peu exagérée, il devait avouer, mais elle-même en faisait pas mal un drame. « Lèves-toi et marches, au lieu de te rouler dans les feuilles! » L’écuyer soupira, tandis qu’Aemiliana continuait de gémir de façon pathétique. Il était au moins content d’une chose : il n’y avait pas d’autres filles autour de lui. Elles faisaient tout le temps un drame avec leurs règles. Il y avait bien quelques exceptions, qui semblaient être du même avis que lui : ce n’était pas la fin du monde, tout de même! Et puis… ah, peu importe! Il n’avait pas vraiment la patience d’écouter des gémissements et des plaintes ennuyantes.

Il s’agenouilla, alors qu’Aemiliana agissait comme si elle allait mourir, ou quelque chose du genre. Avec un énième soupir, il passa sa main sur son ventre, puis dégagea de l’énergie chaleureuse, lui envoyant une vague d’apaisement. Cela DEVAIT ― ou du moins, il ESPÉRAIT― pouvoir la calmer. Il eut soudainement une pensée pour Mai, se disant qu’elle devrait bien lui montrer que des règles, ce n’était pas si souffrant que cela. En fait, il était même surpris qu’elle ne lui avait pas déjà montré cela! Il était même surpris qu’elle réagisse aussi fortement à de « simples » crampes menstruelles; elle n’avait jamais eu de crampes musculaires? Ça, c’était souffrant! Et même à cela, Silver était capable de surmonter cette douleur, au moins! Ah, son maître allait devoir lui apprendre bien des choses… Vraiment, elle était toute une cause perdue!
« Allez, lèves-toi au lieu de te pisser de sang dessus! Tu n’arrangeras certainement pas ton cas en restant couché en plein milieu de la forêt! Et non, ce n’est pas moi qui va venir te chercher une servante! » s’emporta-t-il, agacé. Il avait quasiment l’impression de devoir jouer les pères avec elle! Ne pouvait-elle pas se comporter comme une écuyère digne de ce nom? En plus, elle était celle du sous-chef! Elle faisait honte à son honneur, tsk! Elle était bien chanceuse qu’Haine ne soit pas là! (Et il était aussi probablement aussi chanceux que les femmes-chevaliers ne soient pas présentes. Il savait très bien qu’elles seraient en train de l’engueuler comme du poisson pourri.)

[lances moi pas du sang là lol! c'est un peu trop tôt pour du gore lol]
Revenir en haut Aller en bas
Aemiliana
Chevalier d'Obsidienne
avatar

Messages postés : 145
Date d'inscription : 13/02/2012
Âge : 24

MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Jeu 29 Mar - 23:58

- La première fois que les filles ont leurs règles, c'est souvent là la fois où cela fait le plus mal. Et puis, Mai ne peut pas m'aider à endurer cette douleur, puisqu'elle est propre à chacune. dit-elle en lisant ses pensées.
 
 
Puis, ils se pencha sur elle et calma de beaucoup la douleur qui lui déchirait les entrailles. Elle finit par se relever et se rendit invisible devant les yeux ébahit de Silver. Elle couru à toute vitesse jusqu'à la forteresse et redevint visible devant une servante. Elle lui demanda quelques linges et alla se laver rapidement. Puis, elle enfila le linge tout doux et le pantalon de la tunique. Elle mit un soutif pour sa poitrine naissance ainsi que sa tunique. Puis, elle laça ses bottes et remercia la femme. Enfin, elle repartit dans la forêt. Heureusement pour elle, Silver était toujours présent. Aemiliana le regarda d'un oeil mauvais. Elle se remit invisible et lui flancha un coup derrière les genoux. Elle lui sauta sur le dos et ils roulèrent dans le gazon. Elle réussit à lui entailler le bras avant qu'il ne la plaque au sol, assis à califourchon sur elle, la lame de sa dague posée sur son fin cou.
 
 
- Ah, c'est bon, tu gagne. Maintenant, si tu trouve que je suis si mauvaise que cela, apprends-moi à me battre correctement ! le défia t-elle.
 
 
Elle attendit sa réponse. Elle réussit à le repousser sur le côté et se remit debout. Soupirant, elle pensa que, enfin ... Peut-être, elle allait finir par réussir à se venger de Mai. La vengence est un plat qui se mange froid. Le soleil, maintenant, était complètement levé dans le ciel et ses rayons dardaient doucement sur les cheveux de la jeune fille. Flamboyant, les yeux bleu remplient de détermination, elle patientait. En même temps, elle était inquiète. Mais, pas complètement. Le ciel était tout bleu et on entendait les vagues frapper tout en douceur contre la plage sablonneuse.

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Ses lèvres remuaient encore, murmurant une promesse que lui seul pouvait entendre. »
[L'Apprenti d'Araluen, Tome 2..]


Thème Principal.
Thème de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Invité
Invité



MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Sam 7 Avr - 23:45

L’écuyer la regarda un peu de travers, déboussolé, puis éclata de rire, lorsqu’il comprit enfin ce qu’elle lui racontait. Ha ha ha… elle lisait dans ses pensées, mais elle n’était même pas capable de les interpréter comme du monde! Ah, ça c’était de l’or, du pur, vraiment, quel délice d’absurdité! Et quelle démonstration d’incompétence, vraiment! « Non, en effet, elle peut pas t’aider, elle te déteste, tu te souviens? » lui rappela-t-il, sur un ton sarcastique, tout de même amusé par non seulement l’interprétation qu’elle avait fait de ses pensées, mais aussi que, même après toutes les souffrances que Mai lui avait causé durant toutes ces années, elle puisse songer que l’écuyère voudrait ne serait-ce qu’être impliquée dans le moindre vulgaire coup de pouce pour la jeune rouquine. Finalement, ce n’était pas si étonnant si Mai la détestait à mort : elle ne comprenait absolument rien! Elle gobait tout de travers!

― « Bon allez, v― » Il s’arrêta abruptement, tout aussi sec qu’elle s’était dissipée, le prenant par surprise. Il soupira; ah oui, elle était capable d’invisibilité… Sûrement un pouvoir qu’elle avait développé grâce à Mai… Vraiment, elle ne devait pas souffrir tant que cela, si elle avait réussi à disparaître comme cela! Il soupira à nouveau, alors qu’il l’écoutait s’enfuir vers la forteresse ― elle était peut-être invisible, mais il était tout à fait capable d’écouter ses pas, surtout avec ses sens surdéveloppés. Lorsqu’il ne l’entendit plus, il se croisa les bras, puis baissa la tête, jetant son regard parmi les feuilles. Qu’est-ce qu’il faisait ici déjà, au juste…? Il avait complètement oublié. Silver n’était certainement pas venu ici juste pour le plaisir d’avoir une conversation avec cette gamine, voyons! Il y avait bien eu un chevalier qui s’était pointé, une quinzaine, peut-être une trentaine de minutes plus tôt, mais…
Et c’est là que ça le frappa, de plein fouet, au visage.

Son livre! Le roman! Il était venu ici afin de lire!

Mais où était-il? Ah, cette garce, elle lui avait fait perdre son livre! Non seulement il allait être dans le trouble, ayant perdu un livre de la bibliothèque, mais si les gens apprenaient qu’est-ce qu’il lisait… et surtout ELLE! Catastrophe… il devait absolument retrouver ce bouquin avant les autres! Mais comment avait-il pu tout simplement l’échapper? Ah, bon sang! Quand il s’était battu avec elle, il avait dû le jeter à terre afin de s’armer et de se défendre! C’était de sa faute, l’idiote! S’il devait perdre ce livre, il allait lui en faire voir de toutes les couleurs, ça, c’était sûr!

Silver avait beau à utiliser ses sens magiques, mais il n’arrivait pas à repérer l’objet en question. Il y avait trop de feuilles pour qu’il puisse voir le livre à travers tout cela. Il ne se souvenait même plus où ils avaient commencé à se battre, car avec toutes leurs roulades, ils s’étaient certainement déplacés de plusieurs mètres ― mais à partir d’où? Le livre n’avait certainement pas voyagé avec le vent, il était à la même place.

Ah… avoir su… il se serait entraîné dans la forêt plus souvent. Maintenant, il allait devoir trouver des renseignements sur les forêts et comment s’y retrouver! Les chevaliers ne s’entraînaient jamais ici, alors il ne s’était jamais emmerdé avec cela! Quelle erreur! Eh merde, maintenant, il avait une raison pour être reconnaissant envers Aemiliana. Il espérait bien qu’elle ne le comprenne jamais, sinon, il serait complètement fichu! Quoiqu’il y avait toujours cette petite chance qu’elle le comprenne, mais décide de ne pas l’imiter; là, il aurait toute matière à se moquer!

Ah, enfin, le livre n’était pas si loin que cela!

Soudainement, alors qu’il se relevait, on l’attaqua au genou; il plia, perdit équilibre, se retrouvant à genoux au sol. Quoi? Merde, il était trop absorbé par son fichu livre! On sauta sur son dos, et il agrippa ce qu’il put trouver du corps, afin de balancer l’intrus par-dessus lui. Aemiliana redevint alors visible ― ah, la salope! Elle se plaignait de ses règles, mais elle voulait juste l’attaquer? Quelle menteuse! ― mais s’accrocha à lui, l’amenant au sol aussi. Silver fit de son mieux pour se débattre, les bras pris, n’arrivant pas vraiment à prendre ses armes, mais il réussit tout de même à se relever, la déstabilisant. L’écuyère s’empara de sa dague et l’attaqua au bras, mais cela ne fit aucunement flancher le jeune argentois, qui lui fit un fauchage, afin qu’elle tombe au sol, puis s’élança sur elle. Saisissant sa main armée, il la tourna contre elle, appuyant sa propre dague sur son cou. Bien assis sur elle, il l’avait complètement immobilisé, au point où elle déclara défaite.

Silver la dévisagea, avant de se faire repousser sur le côté, puis il éclata de rire tout en se relevant.
« On n’a même pas encore commencé et tu abandonnes déjà? Eh bien laisses-moi te donner un conseil; tes ennemis n’auront aucune pitié pour toi! » la menaça-t-il, en passant la dague sous la gorge d’Aemiliana, imitant le geste de quelqu’un qui lui trancherait la gorge. Eh oui, en guerre, c’était ce qui se serait produit… Elle avait beau avoir l’air mignonne, les humains d’Enkidiev s’en ficheraient comme la mort. Elle pouvait avoir l’air pitié, elle pouvait être la personne la plus désespérée au monde, elle pouvait même les trahir, ils ne feraient que la tuer! En guerre, on n’abandonne que par sa propre mort!

― « La semaine prochaine, » laissa-t-il tomber après un long moment, laissant dans un flash la dague vers un arbre, la lame s’enfonçant solidement dans le tronc. « Je n’entraînerais certainement pas une fillette qui pue le sang caillé! » s’exclama-t-il, détournant le regard avec désintérêt, rattrapant son livre. « Ah! On verra bien si tu vas enfin comprendre quelque chose! Tiens; affrontes-moi dans trois ans, quand tu auras des seins… ha ha ha! » ricana-t-il, avant de prendre le chemin vers la forteresse, ignorant complètement Aemiliana qui devait reprendre sa dague. Allait-il regretter ses paroles? Certainement pas! Il était complètement impossible qu’elle arrive à gagner contre lui! Et si jamais, par pur miracle, elle aurait un coup de chance, il pourra toujours dire qu’il s’était prouvé bon professeur, non?

[Voilà, tu me diras quand commencer l'autre]
Revenir en haut Aller en bas
Aemiliana
Chevalier d'Obsidienne
avatar

Messages postés : 145
Date d'inscription : 13/02/2012
Âge : 24

MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non ! Ven 27 Avr - 2:08

[Suite à Irianeth : « Affrontes moi quand t'aura des seins. »

~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~~


« Ses lèvres remuaient encore, murmurant une promesse que lui seul pouvait entendre. »
[L'Apprenti d'Araluen, Tome 2..]


Thème Principal.
Thème de guerre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Est-ce un perfide combat ? Non !

Revenir en haut Aller en bas

Est-ce un perfide combat ? Non !

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Combat des Chixx!
» Un intrus sur nos terres ! Au combat ! (PV Tornade d'Azur)
» Quelques enseignements tirés de l’échec d’un combat moral
» L'Art du Combat ... [ Nuage de Flamme ] // End.
» Combat avec boucliers de duels judiciaires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Les Chevaliers d'Émeraude 300 plus tard :: Lorsque le retard frappe! :: Rps avant le saut :: Irianeth-